hot massage oil candle


bougie d’huile de massage chaude Bonjour, je suis Mesut de Trabzon. Je suis un garçon de 18 ans. Je veux te dire comment j’ai baisĂ© ma tante. Mon oncle est une personne qui visite sa maison une fois par mois parce qu’il est chauffeur de camion. MĂȘme lorsqu’il n’est pas en croisiĂšre, il n’a pas grand-chose Ă  voir avec la maison. Ma tante, par contre, est une belle et sexy femme blonde de 31 ans avec de gros seins et de trĂšs grosses hanches. Depuis le premier jour oĂč elle a Ă©pousĂ© mon oncle, ma tante avait commencĂ© Ă  dĂ©corer mes rĂȘves. Je dĂ©primais secrĂštement ma tante et baisais ma tante dans mes rĂȘves. J’ai juste pris l’oreiller sous moi et j’ai Ă©jaculĂ© comme si j’allais baiser ma tante. J’ai juste rĂȘvĂ© de baiser le cul de ma tante et je me suis branlĂ© dans les toilettes My Mon oncle Ă©tait de nouveau en expĂ©dition. Nous sommes allĂ©s dĂźner avec ma famille. Ma mĂšre et ma tante ont prĂ©parĂ© et servi les repas et nous les avons mangĂ©s. AprĂšs le dĂźner, nous nous sommes assis avec mon pĂšre en regardant la tĂ©lĂ©vision, ma mĂšre et ma tante ont lavĂ© la vaisselle et prĂ©parĂ© du thĂ©. Tout en buvant du thĂ©, ils bavardaient depuis l’ancien temps. Puis, quand j’ai dit des blagues ou quelque chose du genre, la conversation s’est tournĂ©e vers des histoires et des histoires effrayantes. Les djinns sont des fĂ©es et autres. Ma tante a Ă©tĂ© trĂšs impressionnĂ©e par ce que mon pĂšre m’a dit, sa peur Ă©tait Ă©vidente dans ses yeux. De toute façon, en parlant de mots, il Ă©tait assez tard, il Ă©tait temps de se lever. Je portais nos chaussures dehors avec mon pĂšre. J’ai entendu ma tante supplier ma mĂšre dans le couloir, qu’elle avait peur et que je devrais dormir lĂ . Ma mĂšre a dit: “Bien sĂ»r, va te coucher.”il a dit, avec l’approbation de mon pĂšre, je suis restĂ© avec ma tante. Ma tante m’a donnĂ© un pyjama de mon oncle, je suis allĂ© me changer et je suis venu au salon. Ma tante Ă©tait allĂ©e se changer et allait se coucher. Moi, par contre, je m’allongeais sur l’un des canapĂ©s-lits du salon, je regardais la tĂ©lĂ©vision, et j’allais me coucher dans ma chambre prĂ©parĂ©e pour moi par ma tante. Environ 20 minutes s’Ă©taient Ă©coulĂ©es, ma tante est entrĂ©e dans le couloir. Ma tante portait une chemise de nuit (elle ne portait pas de soutien-gorge) et des pantalons de survĂȘtement moulants qui montraient les lignes du cul de sa chatte. Quand j’ai demandĂ© ce qui s’Ă©tait passĂ©, il a dit qu’il avait trĂšs peur et qu’il voulait que nous dormions tous les deux dans le salon. J’ai dit: “D’accord tante.”J’ai dit. Nous avons apportĂ© une couette oreiller, ma tante dort sur un canapĂ©-lit et je dors sur l’autre canapĂ©-lit. Ma tante a dĂ» faire des cauchemars Ă  cause des histoires racontĂ©es, des dĂ©mons et des fĂ©es, parce qu’elle s’est soudainement rĂ©veillĂ©e et a dit: “Puis-je m’approcher de toi?”dit-il. Et j’ai dit: “Viens, tante.”Quand il a dit ça, il est venu sur mon canapĂ©-lit et s’est mis sous les couvertures. Nous avions tous les deux honte l’un de l’autre, aprĂšs tout, c’Ă©tait ma tante. Nous nous allongeons dos Ă  dos. La grosse hanche de ma tante touchait ma hanche. Il faisait chaud. Peu de temps aprĂšs, le diable m’a poussĂ©, ma bite ressemblait Ă  un pieu et je me suis tournĂ© vers la hanche de ma tante. J’ai fait semblant de dormir et j’ai serrĂ© la taille de ma tante dans mes bras. Ma tante a tournĂ© son visage et m’a regardĂ©, Il a cru que je dormais et a de nouveau tournĂ© son visage de l’autre cĂŽtĂ©. Quelques minutes plus tard, j’ai baissĂ© ma main un peu plus loin et l’ai portĂ©e Ă  la hanche de ma tante. Encore une fois, il n’a rien dit, car il pensait que je le faisais dans mon sommeil. Que je dorme ou non, je pensais que ma tante Ă©tait Ă©galement dĂ©sirĂ©e, car elle ne me retirait pas la main ni ne la dĂ©rangeait. Cette fois, j’ai prĂ©tendu que je parlais dans mon sommeil et j’ai commencĂ© Ă  dĂ©lirer comme si je baisais ma tante dans mon rĂȘve. Apparemment, ma tante n’aimait pas ça, elle a essayĂ© de me rĂ©veiller. J’ai fait semblant de me rĂ©veiller du sommeil et j’ai prĂ©tendu que je n’Ă©tais au courant de rien. “Non, que s’est-il passĂ©, tante?”J’ai dit. Ma tante a dit “” Je pense que tu rĂȘvais. Tu dĂ©lirais sur moi dans ton sommeil, ça te va du tout!”dit-il. Et j’ai dit: “Tante, ce n’est qu’un rĂȘve, que va-t-il se passer? Mais mĂȘme dans un rĂȘve, c’Ă©tait gĂ©nial.”J’ai dit. Ma tante a dit: “Ouais? Vrai? C’est quoi cette super chose?”dit-il. J’ai dit: “Tu Ă©tais la super, tes gros seins, tes gros fesses… c’Ă©tait gĂ©nial de te faire l’amour.”J’ai dit. Ma tante a aimĂ© ce que j’ai dit Ă  propos de ses seins et de ses hanches. Elle sourit et dit “ ” Ton oncle trouve mes seins et mes hanches trop gros, il n’aime pas ça du tout.”dit-il. J’ai immĂ©diatement saisi l’opportunitĂ© et j’ai dit: “D’accord, ma tante, tu as un corps formidable…”Au fur et Ă  mesure que notre conversation progressait sur le sexe, je devenais de plus en plus encouragĂ©. Il n’y a pas de secret pour moi, ça reste entre nous.”J’ai dit. Ma tante ” Qu’est-ce que tu racontes?”elle a dit. “Tante, je te veux.”quand ma tante a dit:” Ne sois pas ridicule!”il m’a grondĂ©. C’Ă©tait trop tard maintenant, j’ai versĂ© mon cƓur, quoi qu’il arrive, il n’y avait pas de retour en arriĂšre, j’ai sautĂ© sur ma tante… Ma tante a essayĂ© de rĂ©sister, elle m’a giflĂ©. Mais en vain, j’Ă©tais trĂšs excitĂ©e, j’allais baiser ma tante, mĂȘme si c’Ă©tait de force. Ma tante avait tellement de mal Ă  sortir de mon pantalon qu’Il me donnait des coups de pied et des gifles de temps en temps. Je ne pouvais pas baiser ma tante dans cette situation, alors je l’ai giflĂ©e. Je pense que j’ai giflĂ© un peu fort, ma tante a semblĂ© s’Ă©vanouir, ses luttes ont cessĂ©. J’ai immĂ©diatement embrassĂ© ma tante et l’ai emmenĂ©e Ă  l’intĂ©rieur dans la chambre et l’ai allongĂ©e sur le lit. Je l’ai attachĂ© au lit par ses pieds et ses mains. Ma tante est revenue Ă  elle et pleurait. J’ai vu du ruban adhĂ©sif dans le salon, je l’ai apportĂ© et je l’ai collĂ© Ă  sa bouche pour qu’il ne crie pas. Quand j’ai enlevĂ© la chemise de nuit de ma tante, elle avait un corps blanc, des seins gros comme ma tĂȘte, comme de la crĂšme. J’ai commencĂ© Ă  caresser et lĂ©cher ses seins blancs et Ă  les embrasser. Je n’Ă©tais pas pressĂ©, ma tante Ă©tait entre mes mains maintenant, il Ă©tait minuit, c’Ă©tait plus que le matin. J’ai commencĂ© Ă  lui sucer les oreilles, Ă  lui lĂ©cher le cou Then Puis quand elle a enlevĂ© son pantalon de survĂȘtement qui Ă©tait collĂ© Ă  ses hanches, elle s’est retrouvĂ©e avec sa culotte blanche. Ma tante ne faisait rien juste parce que c’est arrivĂ©. Il pleurait et fixait le plafond comme un fou. Quand j’ai enlevĂ© sa culotte, la chatte poilue de ma tante Ă©tait devant moi. Une chatte maigre dont les lĂšvres sont collĂ©es de ne pas se faire baiser pendant des mois. J’ai d’abord caressĂ© sa chatte et jouĂ© avec ses cheveux de chatte. Puis j’ai Ă©cartĂ© les lĂšvres de sa chatte et l’ai lĂ©chĂ© Ă  fond, lui ai doigtĂ© la chatte. Je tirais sur ses poils de chatte avec mes dents, enfonçant ma langue dans et hors de son trou de chatte. Il Ă©tait Ă©vident que ma tante apprĂ©ciait ses mouvements. Enfin, le jus de sa chatte a commencĂ© Ă  couler, et quelle fuite. Je lĂ©chais et avalais le jus de sa chatte. Les pleurs de ma tante se sont arrĂȘtĂ©s, elle gĂ©missait de plaisir et marmonnait quelque chose. Il voulait que je retire le ruban adhĂ©sif de sa bouche avec le signe des sourcils. Le premier mot qui est sorti de la bouche de ma tante quand j’ai arrachĂ© la cassette, c’Ă©tait “Merde!”ça voulait dire. J’ai immĂ©diatement attrapĂ© ses lĂšvres et j’ai commencĂ© Ă  embrasser ma tante. J’ai Ă©tĂ© trĂšs surpris quand ma tante m’a embrassĂ© en retour After AprĂšs m’ĂȘtre embrassĂ© pendant un moment, ma tante m’a souri et m’a dit: “Quelle honte tu es! Mais bon sang, tu as baisĂ© mĂȘme ton oncle n’y arrive pas, tu m’as fait saigner la chatte! C’est comme si tu avais grandi et rĂ©trĂ©ci, qu’en sais-tu! Apporte-en plus, baise-moi le cul comme un homme, au moins espĂšce de salaud!”elle a dit. Ma tante Ă©tait en route maintenant, elle voulait que je me rĂ©solve elle-mĂȘme, je l’ai rĂ©solu. Ma tante se redressa “ ” Viens ici salaud!” Il a enlevĂ© mon pyjama et ma culotte, a pris ma bite dure comme une pile dans sa bouche et a commencĂ© Ă  lĂ©cher et Ă  sucer. La bouche de ma tante Ă©tait comme un four, j’ai commencĂ© Ă  trembler, j’Ă©tais presque vide, j’ai dit: “ArrĂȘte, ralentis…”, mais ma tante ne voulait pas s’arrĂȘter, “Pompe dans ma bouche, salaud!”Il a commencĂ© Ă  me sucer la bite plus vite. Finalement, j’ai Ă©clatĂ© dans la bouche de ma tante en hurlant. Comment la semence est venue de moi, elle vient comme elle vient. La bouche, le nez, le visage et les yeux de ma tante Ă©taient toujours fertiles. Ma tante connaissait le travail, elle a continuĂ© Ă  sucer et Ă  lĂ©cher ma bite mĂȘme si j’Ă©jaculais, elle ne voulait pas laisser ma bite descendre. Ma tante s’est allongĂ©e sur le dos sur le lit, a Ă©cartĂ© les jambes, a attrapĂ© ma bite et m’a tirĂ© sur elle. AprĂšs avoir placĂ© la tĂȘte de ma bite dans le trou de sa chatte, elle a enroulĂ© ses jambes autour de ma taille et a dit: “Allez, baise la chatte de ta tante brĂ»lante d’envie de bite!”dit-il. Ma bite glissait toute seule sur la chatte humide de ma tante. Quand j’ai pris ma bite Ă  mi-hauteur, ma tante l’a tirĂ©e vers elle de toutes ses forces, comme si elle voulait enfoncer mes couilles dans sa chatte serrĂ©e. J’ai baisĂ© la chatte de ma tante pendant environ 5 minutes comme ça, quand soudain l’expression faciale de ma tante a changĂ© et elle a commencĂ© Ă  gĂ©mir. “Vite, baise plus vite!”hurle. J’ai commencĂ© Ă  entrer et Ă  sortir rapidement, je baisais la chatte de ma tante comme une folle. Tout Ă  coup, la chatte de ma tante a commencĂ© Ă  se contracter et Ă  se dĂ©tendre, et elle a tremblĂ© en disant: “Tu m’as fini, salaud…”Ma tante Ă©tait vide. AprĂšs 2-3 secondes, j’ai aussi Ă©jaculĂ©. Nous respirions tous les deux par le nez, nous Ă©tions fatiguĂ©s, nous Ă©tions tous collants… AprĂšs nous ĂȘtre reposĂ©s, avoir fumĂ© une cigarette et ĂȘtre revenus Ă  nous-mĂȘmes, nous avons pris une douche ensemble. Nous sommes revenus au lit et avons immĂ©diatement commencĂ© Ă  nous embrasser. Nous ne pouvions pas obtenir notre vitesse. AprĂšs s’ĂȘtre un peu lĂ©chĂ©s en position 69, j’ai emmĂȘlĂ© ma tante et j’ai commencĂ© Ă  la baiser par derriĂšre. Je ne pouvais pas quitter des yeux le trou du cul de ma tante pendant qu’elle le poussait dedans et dehors. Pendant un moment, j’ai voulu sortir ma bite de sa chatte et la lui fourrer dans le cul. Ma tante s’est immĂ©diatement retournĂ©e et a dit: “Qu’est-ce que tu fais? C’est haram, c’est un gros pĂ©chĂ©!”dit-il. Et j’ai dit: “Nos autres actions n’Ă©taient-elles pas un pĂ©chĂ©?”Je me suis tu. J’ai mouillĂ© la tĂȘte de ma bite et le trou du cul de ma tante avec de la salive et j’ai appuyĂ© sur son cul. Tu aurais dĂ» entendre ma tante crier quand j’ai soudainement enracinĂ© ma bite dans son cul pour la faire Ă©clater. “Tu as dĂ©chirĂ©, tu m’as arrachĂ© le cul, salaud!”il criait. Alors que ma tante hurlait et gĂ©missait, je devenais excitĂ©e et je baisais son cul encore plus brutalement. Je lui ai beaucoup baisĂ© le cul, maintenant le cul de ma tante semblait engourdi, ma bite entrait et sortait trĂšs facilement. Je pourrais baiser le cul de ma tante pendant des heures. Mais au bout d’un moment, ma tante a dit: “Sors maintenant, salaud, j’ai mal au dos…”Je gicle mon sperme dans son cul. Sans sortir ma bite du cul de ma tante, nous avons serrĂ© ma tante dans nos bras et nous nous sommes allongĂ©s sur le lit en position 66. Tu aurais dĂ» entendre ma tante me jurer… Elle me maudissait Ă  la fois et ne voulait pas que je sorte ma bite de son cul. Quand ma bite est descendue et est sortie d’elle-mĂȘme, le cul de ma tante a commencĂ© Ă  couler avec des pets et du sang mĂ©langĂ©s Ă  mon sperme.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2024 Bei handelt es sich um einen kostenlosen Hostingservice fĂŒr Pornofilme. Du kannst dir ein verifiziertes Benutzerkonto erstellen, um auf unsere Website Pornofilme in verschiedenen Formaten hochzuladen. Jedes Pornofilm, das du hochlĂ€dst, wird in maximal 5 Arbeitstagen bearbeitet. Du kannst außerdem unseren Einbettungscode verwenden, um unsere Pornofilme auf anderen Websites zu teilen. Auf wirst du außerdem exklusive Pornoproduktionen finden, die von uns selbst gedreht wurden. Durchstöbere all unsere Sexkategorien und entscheide dich fĂŒr deinen Favoriten: Amateur-Pornovideos, Analsex, Große Ärsche, Freundinnen, Blondinen, BrĂŒnetten, etc. In den entsprechenden Rubriken auf unserer Website sind außerdem auch Pornofilme zum Thema Gays und Shemales zu finden. Das Anschauen der Pornofilme ist vollkommen gratis! offre un servizio gratuito di hosting per video porno. Puoi creare il tuo account utente verificato per caricare video porno sul nostro sito in diversi formati. Ogni video che caricherai verrĂ  gestito entro 5 giorni lavorativi. Puoi anche usare il nostro codice embed per condividere i video su altri siti. Su troverai anche produzioni porno esclusive girate da noi. Naviga liberamente fra le sezioni categorizzate di sesso e scegli la tua preferita: amatoriale, anal, culone, fidanzate, bionde, more, ecc
 Potrai anche trovare porno gay e video porno trans nelle rispettive sezioni del nostro sito. Tutti i video porno sono visibili gratuitamente! mobile-3 mobile-4 mobile-5 mobile-6 mobile-7 mobile-8 mobile-9 mobile-10 mobile-11 mobile-12 mobile-13 mobile-14 mobile-15 mobile-16 mobile-17 mobile-18 mobile-19 mobile-20 mobile-21 mobile-22 mobile-23 mobile-24 mobile-25 mobile-26 mobile-27 mobile-28 mobile-29 mobile-30 mobile-31 mobile-32 mobile-33 mobile-34 mobile-35 mobile-36 mobile-37 mobile-38 mobile-39 mobile-40 mobile-41 mobile-42 mobile-43 mobile-44 mobile-45 mobile-46 mobile-47 mobile-48 mobile-49 mobile-50 mobile-51 mobile-52 mobile-53 mobile-54 mobile-55 mobile-56 mobile-57 mobile-58 mobile-59 mobile-60 mobile-61 mobile-62 mobile-63 mobile-64 mobile-65 mobile-66 mobile-67 mobile-68 mobile-69 mobile-70 mobile-71 mobile-72 mobile-73 mobile-74 mobile-75 mobile-76 mobile-77