kostenfreie pornoseiten bigo live porno

sites porno gratuits bigo live porno J’Ă©tais sous la douche dans la salle de bain quand mon mari a appelĂ©. DĂšs que j’ai entendu le tĂ©lĂ©phone sonner, je suis sorti de sous la douche, j’ai enroulĂ© une serviette autour de mon corps mouillĂ© et j’ai couru Ă  la hĂąte. J’essayais de me sĂ©cher avec une serviette lorsque j’ai pris le rĂ©cepteur tĂ©lĂ©phonique dans mon oreille. Mon mari a dit: “ChĂ©rie, j’appelle d’Ankara!”il a dit directement. J’ai Ă©tĂ© surpris, “Ankara? Comment ça? D’oĂč ça vient maintenant? Tu n’en as pas parlĂ© avant…”J’ai dit. “Une affaire urgente est sortie, l’entreprise avait un problĂšme, je ne pouvais mĂȘme pas vous appeler Ă  cause de la prĂ©cipitation, dĂ©solĂ©, s’il vous plait… on vient de descendre de l’avion, je t’ai appelĂ© tout de suite!”dit-il. Le bruit familier de l’aĂ©roport, les bruits d’annonces rĂ©sonnaient en arriĂšre-plan.

Cela a attirĂ© mon attention qu’il a dit: “Nous avons atterri, vouliez-vous dire? Qui est avec toi? Tu y es allĂ© avec ta secrĂ©taire coquine ou quoi?J’ai dit. “Mon amour, ne recommence pas des jalousies inutiles… Je vous en parlerai plus tard pendant longtemps… Je ferme. J’appellerai Semra, laisse – la venir Ă  toi ce soir, ne sois pas seule!”dit-il. J’ai regardĂ© le tĂ©lĂ©phone qui bourdonnait dans ma main. Le sang se prĂ©cipitait vers mon cerveau. Mon mari Ă©tait avec cette coquine Ă  Ankara avec sa secrĂ©taire sexy, et je ne pouvais rien faire.

J’ai attirĂ© mon attention sur le miroir dans le couloir. Mes longs cheveux blonds Ă©taient collĂ©s Ă  ma peau mouillĂ©e, des gouttelettes d’eau se frayaient un chemin sur mon corps et descendaient. Mes gros seins, ma taille fine, mes hanches, mes longues jambes… AprĂšs une semaine d’inconfort, je suis la chatte que j’ai nettoyĂ©e et scintillĂ©e de l’excitation de rompre l’abstinence sexuelle ce soir, mes projets de faire l’amour Ă  mon mari


Mon esprit est retournĂ© Ă  mon mari. Est-ce qu’il s’est remis au lit avec cette stupide blonde parce qu’il ne pouvait pas me coller sa petite bite pendant une semaine, ou est-ce ce mec? J’ai vu mon mari et sa secrĂ©taire assis dans le hall de l’hĂŽtel en face de moi. Qu’ils montent dans la chambre ensemble. Ascenseur. Ont-ils eu une chambre sĂ©parĂ©e? Vont-ils passer la nuit dans la mĂȘme chambre? Commande-t-il du champagne pour le service en chambre? Il aime les gestes comme ça, coureur de jupons! Bien sĂ»r, l’argent c’est de la merde! il aime couvrir l’Ă©cart de sa bite de 12 pouces avec des choses comme ça.

J’ai jetĂ© le tĂ©lĂ©phone sur le siĂšge en colĂšre. Qu’Ă©tais-je censĂ© faire avec ce type? Je voulais partir, je ne pouvais pas, je ne pouvais pas quitter la vie luxueuse et belle qu’il m’offrait. Que pouvais-je faire? Quand j’ai dĂ©couvert pour la premiĂšre fois qu’il me trompait, nous avons eu une telle dispute. Quand j’ai demandĂ© le divorce, il a menacĂ© de me laisser au milieu grĂące aux avocats de l’entreprise. Allais – je retourner Ă  mes vieux jours pourris et sans le sou? Je devais rester, je devais tout avaler dĂ©libĂ©rĂ©ment.

Être sa femme me semblait maintenant ĂȘtre un devoir, un travail pour moi. J’Ă©tais allongĂ© sous lui, attendant qu’il fasse son travail avec sa petite bite, mes jambes sont ouvertes. Je me satisfaisais en caressant et en caressant mon clitoris sans faire attention Ă  ce qu’il me regarde, quand il est venu en grognant et s’est retournĂ© sur le cĂŽtĂ©. À cĂŽtĂ© de mon mari, sur notre lit d’amour, pendant que je me recroquevillais et que j’avais un orgasme, il me regardait gĂ©nĂ©ralement caresser sa bite sans vergogne.

Pendant que je pensais Ă  ces choses, la sonnette a sonnĂ©. J’ai enroulĂ© la serviette autour de ma poitrine et je suis allĂ© Ă  la porte. Semra Ă©tait arrivĂ©. La sƓur de mon mari, ma belle-sƓur. Il avait 22 ans. C’Ă©tait un coureur de jupons comme son frĂšre. MalgrĂ© son jeune Ăąge, il n’y avait pas de noix que la chienne ne cassait pas. Avec sa petite taille, ses vĂȘtements sexy, son corps tout en courbes, je la voyais toujours avec d’autres hommes. Je ne reverrais jamais le garçon qu’il avait prĂ©sentĂ©. En fait, j’aimais bien ma belle-sƓur. C’Ă©tait mon partenaire en dĂ©tresse. Je lui racontais ce que son frĂšre avait fait, et il me parlait des piquets qu’il avait mangĂ©s de ses amants, et nous nous inquiĂ©tions.

Je l’ai laissĂ© entrer, et pendant qu’il Ă©tait assis, je me suis habillĂ©. Nous sommes sortis ensemble, avons fait du shopping jusqu’au soir, nous nous sommes assis dans des cafĂ©s, sommes allĂ©s faire du tourisme. AprĂšs avoir dĂźnĂ© dans un bon restaurant Ă  l’extĂ©rieur, nous sommes rentrĂ©s Ă  la maison. Nous nous sommes dĂ©shabillĂ©s et versĂ©s, avons mis nos chemises de nuit et avons commencĂ© Ă  nous asseoir sur le lit dans ma chambre et Ă  bavarder. Le verre de vin que nous avons achetĂ© au dĂźner n’avait pas coupĂ©, j’en ai ouvert un nouveau, nous nous sommes allongĂ©s sur le lit avec nos verres Ă  la main.

Il parlait de sa derniĂšre petite amie, brĂ»ler sur le cĂŽtĂ©. J’avais l’esprit sur la merde que mangeait mon mari, je l’Ă©coutais d’une demi-oreille. Se disputaient-ils Ă  propos de quelque chose, Ă©taient-ils en colĂšre, il n’arrĂȘtait pas de pleurer et de pleurer, renversant les verres les uns aprĂšs les autres de tristesse. “Je lui ai donnĂ© tout ce qu’il demandait. J’ai fait ce qu’il voulait. L’Ăąme de notre gentleman voulait faire l’amour, je n’ai pas dit la nuit, je suis allĂ© vers lui. Je me suis retrouvĂ© coincĂ© pour de l’argent, je l’ai sorti et je le lui ai donnĂ©. Mais il me blesse, me bouleverse, se bat pour une petite chose, Aylin! Que dois-je faire de ce type?”il Ă©tait inquiet. En attendant, il remplit la quatriĂšme carafe.

“Laissez-vous aussi!”J’ai pensĂ©:” N’avez-vous pas un moule Ă  Ɠufs sur le dos? Laisse-le partir. Tu trouveras quelqu’un d’autre. Tu n’as pas Ă  ĂȘtre si contrariĂ©!J’ai dit. “Ahhhh, ahhhh! Je peux pas partir, tante!”dit-il. “Pourquoi, ma fille, va te faire foutre, c’est aussi simple que ça!J’ai dit. “Ne dis pas ça, je ne peux me passer de lui!”dit-il. “pourquoi? Qu’y a-t-il de si spĂ©cial chez ce connard?J’ai dit. “Oh tante, ne demande pas! Ne m’oblige pas Ă  te dire ce qui se passe avec eux!”dit-il. “Dis-moi, ma fille, tu m’as fait me demander maintenant!J’ai dit. “Oh, ce mec est gĂ©nial au lit, Aylin! Il fait tellement l’amour, il se nourrit tellement! J’ai changĂ© tellement d’amants, je n’ai jamais rien vu de tel. Comme un sourire! Surtout ne vois pas ta bite! Non, c’est ça!”il a dit, il a recourbĂ© son coude, a montrĂ© sa taille, a pointĂ© son poignet tout en dĂ©crivant son Ă©paisseur.

Je me suis soudainement intĂ©ressĂ© au sujet. J’ai essayĂ© de le visualiser. Les NĂšgres sur le PĂžrnĂž sont venus devant moi. Grosses bites noires que les blondes blanches ont du mal Ă  entrer et Ă  sortir de leur chatte, de leur bouche. J’ai avalĂ© “ ” Pouah! Allez, hein? Ah, vraiment?” J’ai pu le dire. “Je te le jure. Il commence le soir, ne part presque pas avant le matin, quand il est excitĂ©. Il me fait mal. Je ne peux revenir Ă  moi pendant trois jours. Je me promĂšne comme un cornichon. Je n’ai ni avant gauche, ni arriĂšre. C’est un gĂąchis!”dit-il. “D’accord, d’accord, ne me le dis pas! J’ai abandonnĂ©! Tu sais dĂ©jĂ  que je souffre, que je suis blessĂ©, et tu me dis tout ça, chĂ©rie chĂ©rie!J’ai dit.

“Oh, je suis dĂ©solĂ©, Aylinci. Je te le dis devant toi, mais je suis tellement inquiĂšte, ouais! J’ai oubliĂ© ton problĂšme Ă  cause du mien. Que mon frĂšre t’a donnĂ© faim, n’a pas pu te nourrir… Que s’est-il passĂ©, le cadeau que je t’ai achetĂ© ne fonctionne pas?”dit-il. Il me parlait du vibromasseur qu’il avait achetĂ©. Je lui ai tout racontĂ© un soir alors que nous buvions comme ça et que nous avions de nouveau des ennuis. La petitesse de la bite de son frĂšre, il ne pouvait pas se nourrir, nous avions des relations sexuelles trĂšs peu frĂ©quentes, et il a terminĂ© en 5 minutes. La fille Ă©tait bouleversĂ©e, elle est sortie le lendemain avec un paquet Ă  la main. Lorsque j’ai curieusement ouvert l’emballage, un Ă©norme vibrateur vibrant avec une veine de 25 centimĂštres en est sorti. Et quand il a rougi et a voulu le rendre, il a laissĂ© le colis et est parti. J’ai essayĂ© de m’en sortir avec ce vibromasseur depuis.

“Le vibromasseur fonctionne, ne vous inquiĂ©tez pas!”Dis – je en souriant. J’ai pensĂ© au plaisir du grand instrument qui vibrait en moi lors de mes nuits solitaires, je me suis allongĂ© lĂ  oĂč j’Ă©tais allongĂ©. J’ai de nouveau ressenti cette sensation de picotement dans mon aine. Et Semra appuyait sa tĂȘte sur sa main, me regardant oĂč elle Ă©tait allongĂ©e. Il a aussi ri “ ” Oui, je vois, je pense qu’il te nourrit bien?”il a dit mĂ©chamment. “Mais il n’y a pas de substitut Ă  sa vie, ma fille! Ça entre et sort de moi. L’homme qui m’Ă©crasera quand il entrera en moi? Depuis quand les bras vont-ils s’envelopper et se caresser? Des langues Ă  parler?”Dis-je avec dĂ©tresse.

“Tu dis la vĂ©ritĂ©. Prend-il jamais la place d’un vrai homme? Surtout le mien! Si mon Ahmet Ă©tait lĂ  maintenant… S’il tremblait, s’il m’Ă©crasait sous lui… S’il enterrait sa bite dans ma chatte …”il a dit. Elle plissa les lĂšvres, son amant lui revint Ă  l’esprit et des larmes commencĂšrent Ă  couler de ses yeux. Elle pleurait beaucoup sous l’effet de l’alcool. Je ne pouvais pas le supporter, j’ai tendu la main et j’ai serrĂ© dans mes bras, j’ai essayĂ© de rĂ©conforter. Elle posa sa tĂȘte sur mes genoux, pleurait et me caressait les jambes. Je lui ai frappĂ© la main “ ” Ne le fais pas, chĂ©rie! Tu sais que je n’ai pas l’habitude du lesbianisme!J’ai dit. Elle rit les larmes aux yeux, “Oh, si tu savais seulement ce qui te manque, Aylin avec ce beau corps!”dit-il. “Fille folle, arrĂȘte ça maintenant. Vous sautez de branche en branche. Appelons cet Ahmed, appelons-le ici, parlons, DĂ©chiffrons le problĂšme entre vous, que diriez-vous?J’ai dit.

“Il ne viendra pas! Il ne rĂ©pond mĂȘme pas Ă  mon tĂ©lĂ©phone. Il ne me parle pas!”dit-il. “Attends une minute, je vais appeler. Il ne connaĂźt pas mon numĂ©ro, il ne rĂ©pondra pas!J’ai dit. “Ne leurrez pas ça! Son cul va se lever! Il m’a beaucoup insultĂ©! Ok, je meurs d’envie qu’il me baise, mais je peux pas appeler!”dit-il. “Donne-moi ce numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone, n’interfĂšre pas avec le reste!J’ai dit. J’ai appelĂ©. Une voix masculine complĂšte. Je lui ai dit qui j’Ă©tais, pourquoi j’appelais, je lui ai donnĂ© l’adresse de ma maison au cas oĂč il viendrait et la dĂ©crirait. Il a dit qu’il ne viendrait pas, que je ne devrais pas insister. Il a raccrochĂ©. Les nĂŽtres se sont remis Ă  pleurer “ ” Je te l’avais bien dit! Il ne veut plus de moi!”parce que. Je ne pouvais rien dire. J’ai rempli un autre verre. Nous avons bu lentement sans parler.

Mes yeux commençaient dĂ©jĂ  Ă  se fermer lorsque la sonnette a sonnĂ©. J’ai regardĂ© l’horloge, il Ă©tait plus de 24h00, j’ai pensĂ© qui pouvait ĂȘtre Ă  cette heure. Je suis allĂ© Ă  la porte avec un peu de peur, un peu de timiditĂ©. Quand j’ai regardĂ© Ă  travers le judas, j’ai vu un homme debout dans l’embrasure de la porte. Pour autant que Semra me le dise, cela aurait pu ĂȘtre Ahmet, son amant. J’ai ouvert la porte avec enthousiasme. D’une voix masculine, comme au tĂ©lĂ©phone, il a dit “ ” Bonjour!”dit-il. “AllĂŽ?J’ai dit. “Ahmet ben, nous venons de parler. Il s’agit de Semra. Je t’avais dit que je ne viendrais pas, mais je ne pouvais pas le supporter, je suis sorti!”dit-il. J’ai tendu la main, nous nous sommes serrĂ© la main. “Ravi de vous rencontrer. Je suis Aylin aussi!J’ai dit. “Je sais, Semra a beaucoup parlĂ© de toi!”dit-il. “Entre, Ahmet, ne reste pas Ă  la porte comme ça!J’ai dit.

Les yeux perlĂ©s bleu-bleu de l’homme aux cheveux noirs et Ă  la peau foncĂ©e, comme s’ils allaient me sauter dessus Ă  tout moment, sont entrĂ©s au-dessus de moi. Son apparence m’est Ă©trange. Qu’est-ce que cet homme regarde quand il dit cela, mon Ɠil a attrapĂ© le miroir. Oh, merde! J’ai ouvert la porte dans ma chemise de nuit. J’avais juste une culotte sous moi. La noirceur de mes tĂ©tons, ma culotte string, mes jambes exposĂ©es par sa mini jupe chemise de nuit. Ils Ă©taient tous sur la place. J’ai criĂ© Ă  l’intĂ©rieur“ “Semra, viens ici!”parce que. La sortie est arrivĂ©e. Elle Ă©tait dans la mĂȘme situation que moi, elle est juste sortie en chemise de nuit. Quand il vit Ahmet, ses yeux s’ouvrirent de surprise. Avec une attitude froide, il a dit: “Bienvenue, Ahmet!”dit-il.

J’ai immĂ©diatement couru dans la chambre et mis une robe de chambre sur moi, je suis venu. Quand je suis entrĂ© dans la salle, ils se regardaient encore. Ils Ă©taient probablement d’accord avec son apparence, Semra fit un pas et serra fermement le garçon dans ses bras. Il a Ă©galement rĂ©pondu. Ils se sont Ă©treints debout, ils sont restĂ©s. À cĂŽtĂ© de la petite carrure de Semra, l’homme ressemblait Ă  un gĂ©ant. Il y avait une diffĂ©rence de hauteur de 50 pouces entre eux, peu importe comment vous le regardez.DĂ©c. Semra s’allongea, se levant du bout des doigts, ses lĂšvres jointes. Et Ahmet a enroulĂ© ses bras autour de sa taille et l’a collĂ©e Ă  lui-mĂȘme, ils ont commencĂ© Ă  sucer debout.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

free porno pornos frei porno deutsches porno iphone porno kamera porno student porno blonde porno creampie porno massage porno sleeping porno mom porno sister porno
© 2023 Bei handelt es sich um einen kostenlosen Hostingservice fĂŒr Pornofilme. Du kannst dir ein verifiziertes Benutzerkonto erstellen, um auf unsere Website Pornofilme in verschiedenen Formaten hochzuladen. Jedes Pornofilm, das du hochlĂ€dst, wird in maximal 5 Arbeitstagen bearbeitet. Du kannst außerdem unseren Einbettungscode verwenden, um unsere Pornofilme auf anderen Websites zu teilen. Auf wirst du außerdem exklusive Pornoproduktionen finden, die von uns selbst gedreht wurden. Durchstöbere all unsere Sexkategorien und entscheide dich fĂŒr deinen Favoriten: Amateur-Pornovideos, Analsex, Große Ärsche, Freundinnen, Blondinen, BrĂŒnetten, etc. In den entsprechenden Rubriken auf unserer Website sind außerdem auch Pornofilme zum Thema Gays und Shemales zu finden. Das Anschauen der Pornofilme ist vollkommen gratis! offre un servizio gratuito di hosting per video porno. Puoi creare il tuo account utente verificato per caricare video porno sul nostro sito in diversi formati. Ogni video che caricherai verrĂ  gestito entro 5 giorni lavorativi. Puoi anche usare il nostro codice embed per condividere i video su altri siti. Su troverai anche produzioni porno esclusive girate da noi. Naviga liberamente fra le sezioni categorizzate di sesso e scegli la tua preferita: amatoriale, anal, culone, fidanzate, bionde, more, ecc
 Potrai anche trovare porno gay e video porno trans nelle rispettive sezioni del nostro sito. Tutti i video porno sono visibili gratuitamente!