free tube se japan porno

tube gratuit se japon porno Je n’oserais pas Ă©crire ça avec une tĂȘte normale. Je suppose que je ne peux avoir le mĂȘme plaisir. Je suis dĂ©foncĂ©… Et comme toujours quand je suis dĂ©foncĂ©, cette Ă©nergie familiĂšre et sĂ©duisante qui part de dessous ma taille se rĂ©pand dans tout mon corps. Quand ça arrive Ă  mon cerveau, la nouvelle puissance pompĂ©e hors de mon cerveau me transforme en salope. AprĂšs cela, mes heures et peut-ĂȘtre mes journĂ©es sont consacrĂ©es Ă  m’adapter Ă  ce diable.

Sans mon mari, je ne me serais pas si bien connue, je n’aurais pas vĂ©cu. Il m’a tout appris. Tous mes secrets ont Ă©tĂ© clairement rĂ©vĂ©lĂ©s dans mon corps et mon cerveau grĂące Ă  lui. J’ai fait des choses que je n’ai jamais faites auparavant, j’ai vĂ©cu des choses que je n’ai pas vĂ©cues, j’ai eu des plaisirs que je n’ai pas eus.

Bien qu’il aimait les pantalons serrĂ©s et les collants que je portais les premiers jours oĂč j’ai rencontrĂ© mon mari, il m’a dit que ce serait plus agrĂ©able si je portais des jupes courtes. Il m’a dit que mon physique Ă©tait trĂšs beau, que je ne devais pas couvrir mes longues jambes galbĂ©es avec un pantalon que j’aime porter longtemps


En fait, j’aimais la nuditĂ©. J’aimais me montrer et ĂȘtre subrepticement radiographiĂ©, ressentir et voir l’excitation de l’homme en face de moi. Regarder, toucher, embrasser et lĂ©cher l’organe masculin est ma premiĂšre Ă©tape pour approcher un homme. J’aime vraiment lĂ©cher et sucer pendant longtemps. Et avaler le sperme de mon homme… gicler du sperme sur mon visage et mes seins m’excite beaucoup.

Mes jambes sont longues, mes hanches sont droites, ma taille est fine et, avec mon aine, c’est ma rĂ©gion la plus sexy. Ma fĂ©minitĂ© est glabre et douce grĂące Ă  mon Ă©pilation longue durĂ©e. Je trouve le look de ma chatte trĂšs esthĂ©tique car mes lĂšvres extĂ©rieures sont courtes. Je n’ai pas d’image de petites filles dans le porno comme du chou dans ma chatte… parce que ça ne gicle pas vers l’extĂ©rieur, quand j’enfilais n’importe quel legging ou pantalon moulant, le premier regard des hommes Ă©tait fixĂ© sur mon triangle amoureux avec mon entrejambe.

Le putain de regard masculin Ă©tait concentrĂ© sur mes seins dressĂ©s et de taille moyenne 85 aprĂšs ma chatte. Mes seins sont en Ă©rection. Les extrĂ©mitĂ©s sont constamment perpendiculaires. La premiĂšre intimidation que mon mari m’a faite aprĂšs notre mariage a Ă©tĂ© que j’ai dit au revoir au soutien-gorge. Maintenant, mes seins Ă©taient libres sous une chemise ou un T-shirt. C’Ă©tait comme ça sans exception sous toutes sortes de vĂȘtements.

quand mon mari a bavardĂ© avec moi, comme s’il connaissait mes entrailles, les choses qu’il suggĂ©rait Ă  son tour Ă©taient dĂ©jĂ  des choses que je n’osais pas ĂȘtre excitĂ©e de faire et de vivre mĂȘme dans mon rĂȘve. Les choses dont je rĂȘvais quand je me masturbais seule la nuit se sont transformĂ©es en choses que je pratiquais dans mon corps et que je vivais dans mon Ăąme avec mon mari.

Nous avons achetĂ© des tailleurs jupe et veste en tissu, des döpyes, des robes qui me donnaient l’air d’une femme d’affaires, mais avec des mini jupes. Sur mon lieu de travail, avec mes jupes serrĂ©es en tissu qui se terminaient juste en dessous de la longueur de mes hanches Ă  l’ourlet, les talons hauts que je portais en dessous me donnaient fiĂšre allure. C’Ă©tait Ă©vident Ă  la vue de mes employĂ©s et de mes clients. Je savais qu’elles avaient hĂąte de mettre leurs mains sous ma jupe, de caresser ma culotte, mes cuisses, ma chatte, ma baise, toutes


Je m’habillais sexy avant, mais maintenant je m’exposais plus ouvertement et j’attendais avec impatience la soirĂ©e. Parce que je devenais tellement excitĂ©e sous les regards qui mangeaient mon corps avec leurs yeux que j’avais des relations sexuelles trĂšs excitantes et violentes avec mon mari cette nuit-lĂ . Je lui parlais des hommes qui me regardaient pendant la journĂ©e quand j’avais des relations sexuelles avec elle. On sortait en hurlant.

Et mon mari a relevĂ© la barre. Il a mentionnĂ© que l’exhibitionnisme est un art. Il a expliquĂ© qu’il existe des formes d’exposition en fonction de l’environnement et de la personne, et l’important est de ne pas s’Ă©tonner de l’ampleur de cela. Du mari d’un ami Ă  mon employĂ© sur mon lieu de travail, de l’homme Ă©trange en face de moi au bar le soir, Ă  l’adolescent sur la piste de danse, au chauffeur dans la voiture, aux hommes d’affaires, etc., il y avait une diffĂ©rence de dose et d’harmonie dans chacun d’eux.

Si j’ajustais bien ce ratio sans manquer la dose, le coup franc pour l’affichage que j’exposais ou l’autre cĂŽtĂ© devenait trĂšs excitant. De loin, c’Ă©tait le moyen le plus efficace de faire l’amour Ă  l’environnement sans me faire toucher moi-mĂȘme. Avec le plaisir que j’ai eu de mes amis les plus proches qui me fatiguaient l’entrejambe, j’ai rĂȘvĂ© de ce moment la nuit et je me suis beaucoup masturbĂ©. DroguĂ©.

AprĂšs ce jour, la pĂ©riode d’exposition consciente a commencĂ©. Je paniquais devant son naturel. Le personnel travaillant Ă  cĂŽtĂ© de moi sur mon lieu de travail s’est habituĂ© Ă  ma culotte, ce qui semblait obligatoire lorsque je me suis assis sur le siĂšge avec mes jupes courtes en tissu au bout d’un moment. Et Ă  mes mamelons… parce que j’enlevais ma veste dans mon bureau, le col Ă©tait toujours un bouton trop ouvert de ma chemise, quand je me penchais sur la table en parlant, les extrĂ©mitĂ©s de mes seins visibles crĂ©aient une sensation de tĂątonnement du cĂŽtĂ© opposĂ©. Mon mari le dit


Quand je me dirigeais vers le bureau de quelqu’un sur mon lieu de travail dans mes chaussures bleu marine Ă  talons hauts, je pouvais voir que les yeux de chaque homme et mĂȘme de chaque femme regardaient mes jambes et mes hanches. L’ourlet se terminait lĂ  oĂč se terminaient les sommets descendants de mes hanches, et ma culotte Ă©tait visible lorsque je me penchais au-dessus de la table. Et mes seins magnifiques OrnĂ©s Ă  travers ma chemise aussi


J’Ă©tais trĂšs Ă  l’aise avec l’Ă©cran, j’y Ă©tais habituĂ©. J’ai 11 employĂ©s, dont huit sont des hommes. Ils sont tous jeunes aussi. En raison de mon travail, je dois faire attention Ă  la beautĂ© ou Ă  la beautĂ© lors de l’embauche du personnel. Je possĂšde un salon de beautĂ©.

Comme je l’ai dĂ©crit, grĂące Ă  mon mari, j’ai connu une fluctuation des niveaux de tous les hommes envers moi, de mon cercle le plus proche Ă  ceux que je rencontre quotidiennement. Maintenant, j’Ă©tais devenue une femme sexy qui Ă©tait trĂšs dĂ©sirĂ©e et cela se ressentait d’une maniĂšre ou d’une autre. J’avais des plaisirs trĂšs diffĂ©rents grĂące aux DroguĂ©s que je faisais semblant de ne pas rĂ©aliser et que je donnais avec ou sans mon mari. Sexuellement, mon mari et moi avions une folle histoire d’amour. Chaque fois que nous Ă©tions seuls, chaque fois que nous nous mettions au lit, je lui racontais comment les autres hommes me baisaient avec leur apparence, comment j’exposais ma chatte et mes seins Ă  ces hommes.

Mon mari chuchotait dĂ©cemment de temps en temps qu’il voulait vraiment qu’ils me baisent dĂ©cemment aussi. J’ai commencĂ© Ă  l’accompagner. Nous avons commencĂ© Ă  parler du sexe dont nous rĂȘvions avec l’homme que j’ai dit que j’aimais des hommes qui me regardaient ce jour-lĂ  lors de nos Ă©bats amoureux


J’Ă©tais tellement soulagĂ©e par ces conversations de jour en jour que je devenais presque une dĂ©esse de l’amour devant les hommes, surtout les soirs oĂč je buvais de l’alcool. En donnant un coup franc, j’embrassais des yeux un homme que je ne connaissais pas. Cependant, jusqu’Ă  rĂ©cemment, je ne pouvais pas regarder les hommes dans les yeux pendant longtemps.

Quand je buvais de l’alcool, parfois j’allais encore plus loin, j’enlevais ma culotte. J’Ă©cartais mes jambes sous ma jupe courte, ouvrant ma chatte sans culotte d’une maniĂšre sexy et la montrant. Je vidais l’homme en face de moi avec mes yeux, que je chargeais de regards coquets, de significations. Je faisais ça quand j’Ă©tais Ă  cĂŽtĂ© de mon mari.

Une nuit, un ami proche de mon mari vĂ©rifiait un monstre que j’avais donnĂ© avec ses yeux, un mari, puis il louchait de ne pas rĂ©pondre Ă  mon regard. Mon mari avait tellement peur qu’il le ressente. Mon mari, d’autre part, apprĂ©ciait secrĂštement d’ĂȘtre jetĂ© en faisant semblant de ne pas remarquer que sa femme montrait carrĂ©ment sa chatte Ă  d’autres hommes Ă  cĂŽtĂ© de lui. Dans des moments comme celui-ci, il avait gĂ©nĂ©ralement sa main dans la poche de son pantalon, serrant sa bite.

Un cocktail le soir, le retour de la nourriture, le retour Ă  la maison pour un cafĂ© avec nos invitĂ©s est Ă  nouveau notre moment prĂ©fĂ©rĂ©. Les robes trĂšs courtes et transparentes que je portais parce que nous sortions, mon mari les arrachait maintenant lorsque je montrais mes cuisses avec ma chatte ou ma culotte, ce qui Ă©tait Ă©vident Ă  partir de leggings transparents fins blancs ou noirs. Alors que nous Ă©tions assis ensemble sur le canapĂ© et le canapĂ© du salon en buvant notre dĂ©cafĂ©inĂ©, ma culotte ou ma chatte se rĂ©vĂ©lait peu importe comment je m’asseyais car mes hanches Ă©taient encastrĂ©es dans le siĂšge. Les yeux Ă©trangers se verrouillaient involontairement sur moi avec surprise, et j’aimais beaucoup cette situation, je m’exhibais autant que possible.

J’aimais aussi donner un coup franc en conduisant ou assis sur le siĂšge latĂ©ral. J’avais l’habitude de donner des freaks spĂ©ciaux aux amis trĂšs proches de mon mari en montant ou en descendant de la voiture… mon mari m’a dit que je les touchais souvent et longtemps, sans remarquer l’homme ou la femme, en discutant aprĂšs avoir fait l’amour une nuit, je n’y pouvais rien.

AprĂšs avoir rĂ©flĂ©chi un peu, je me suis souvenu de ce cĂŽtĂ© de moi. Je voulais toucher les hommes et les femmes plus tard dans mon ivresse… Je voulais prendre les bites des hommes dans la paume de ma main, m’agenouiller et sucer. Je voulais caresser les fesses et les seins des femmes, je voulais qu’elles m’embrassent.

Nous Ă©tions nus au lit, la douce tranquillitĂ© de l’aprĂšs-sexe, la comprĂ©hension de mon mari, la facilitation, j’ai avouĂ© ces sentiments que j’avais toujours cachĂ©s en moi. J’Ă©tais bisexuelle. Mon mari aussi avait des secrets. il m’a avouĂ© ses sentiments complĂštement. Il m’a dit qu’il rĂȘvait de moi ayant des relations sexuelles seules ou collectives avec d’autres hommes, avec ou sans lui, que lorsqu’il Ă©tait seul, il rĂȘvait de moi ayant des relations sexuelles avec d’autres et se masturbant, le rĂ©pĂ©tant parfois 6-7 fois par jour et Ă©jaculant.

Pendant que mon mari Ă©tait absent, je me masturbais et imaginais m’exposer avec ou sans sa participation et toucher les hommes que j’impressionnais. Je les ai pris dans ma bouche, je les ai sucĂ©s et j’ai avalĂ© leur sperme tout en Ă©jaculant convulsivement. D’un cĂŽtĂ© du mur, mon mari discutait avec les invitĂ©s Ă  la maison, tandis que de l’autre cĂŽtĂ© du mur, je faisais l’amour avec des hommes Ă©tranges.

Le gars que j’avais allumĂ© toute la nuit me forçait Ă  sortir dans la cuisine et me poussait contre le mur. Il tĂątonnait et caressait ma culotte, ma chatte, puis il dĂ©chirait ma culotte avec ambition et insĂ©rait avec force sa grosse bite en moi.La tĂȘte de la bite bougeait fort en moi, disparaissant profondĂ©ment dans mon utĂ©rus.

Pendant que cet homme me baisait avec sa grosse bite, j’avais l’habitude de jouir tout seul au lit avec mes doigts dans ma chatte. Et puis je regretterais d’avoir trompĂ© mon mari Ă  cause de ce que je ressentais pour les autres hommes. Mais mon mari a dĂ©truit tous mes sentiments de regret avec ce discours. Il m’a dit que l’homme est un ĂȘtre polygame, que l’amour ne dĂ©truit pas la polygamie, au contraire, il l’embellit, surtout quand l’amour est vĂ©cu, la polygamie est plus nĂ©cessaire.

Les couples qui avaient dĂ©passĂ© le stade de la connaissance de l’autre commençaient Ă  ressentir leurs sentiments secrets, tout comme nous l’avons fait. Ensuite, ils montaient et montaient au stade d’ajouter d’autres personnes Ă  leur monde sexuel. Nous avons atteint ce stade maintenant.

J’Ă©tais un peu hĂ©sitant. J’Ă©tais nerveux, ou plutĂŽt… Je ne pouvais pas voir en avant, mais toutes ces conversations Ă©taient des conversations que je voulais avoir.J’aurais dĂ» vivre les choses que je voulais vivre sans me cacher de mon mari. Le gars Ă©tait un artiste et il me transportait lentement dans la sexualitĂ©.J’Ă©tais si heureuse.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

free porno pornos frei porno deutsches porno iphone porno kamera porno student porno blonde porno creampie porno massage porno sleeping porno mom porno sister porno
© 2023 Bei handelt es sich um einen kostenlosen Hostingservice fĂŒr Pornofilme. Du kannst dir ein verifiziertes Benutzerkonto erstellen, um auf unsere Website Pornofilme in verschiedenen Formaten hochzuladen. Jedes Pornofilm, das du hochlĂ€dst, wird in maximal 5 Arbeitstagen bearbeitet. Du kannst außerdem unseren Einbettungscode verwenden, um unsere Pornofilme auf anderen Websites zu teilen. Auf wirst du außerdem exklusive Pornoproduktionen finden, die von uns selbst gedreht wurden. Durchstöbere all unsere Sexkategorien und entscheide dich fĂŒr deinen Favoriten: Amateur-Pornovideos, Analsex, Große Ärsche, Freundinnen, Blondinen, BrĂŒnetten, etc. In den entsprechenden Rubriken auf unserer Website sind außerdem auch Pornofilme zum Thema Gays und Shemales zu finden. Das Anschauen der Pornofilme ist vollkommen gratis! offre un servizio gratuito di hosting per video porno. Puoi creare il tuo account utente verificato per caricare video porno sul nostro sito in diversi formati. Ogni video che caricherai verrĂ  gestito entro 5 giorni lavorativi. Puoi anche usare il nostro codice embed per condividere i video su altri siti. Su troverai anche produzioni porno esclusive girate da noi. Naviga liberamente fra le sezioni categorizzate di sesso e scegli la tua preferita: amatoriale, anal, culone, fidanzate, bionde, more, ecc
 Potrai anche trovare porno gay e video porno trans nelle rispettive sezioni del nostro sito. Tutti i video porno sono visibili gratuitamente!